Gare au primaire

Une thématique préhistorique à Mons. Est-elle concertée ? Entend-elle indiquer comment le côté primaire d’une vie, d’une ville et de son esprit de clocher, finit par sourdre des murs ? Ou simplement rappeler que ce temps là n’est pas si loin, finalement, rappeler des origines, les inscrire dans toute ambition qui entend rompre avec les instincts ? Souligner perfidement que les « dinosaures » gardent la main sur la vie de l’esprit ? Simplement s’amuser avec des formes anciennes pour faire joli (ça marche aussi) ? Le Cromagnon avec sa massue, qui semble promener son petit dinosaure, est stigmatisé comme « touriste ». L’inscription est presque recouverte, est-elle due à l’artiste qui a collé les deux silhouettes en papier ? (Enfin, ce n’est pas très fin comme message.) (PH)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s