L’amour du cinéma se mesure-t-il ainsi ?

Le journal Le Soir consacre un article (5 mai 10) à une enquête à l’initiative du Crioc et de Radio Contact pour tenter de « comprendre les goûts des francophones en termes de cinéma et de cinéma belge en particulier, l’attractivité des films ou encore de mesurer le comportement cinématographique de chacun ». La méthode : 660 interviews téléphoniques. La période : avril 2010. Le titre triomphal de l’article : « Les francophones aiment le cinéma ». Mais est-ce si sûre !? L’enquête, comme du reste la plupart des enquêtes supposées renseigner sur les pratiques culturelles, surfe sur de grandes catégories et, surtout, ne se mêle pas d’introduire des critères qualitatifs, que ce soit en termes de pratiques –, – il y a tant de manières de regarder un film, de s’intéresser au cinéma – ou de production. En somme, grosso modo, on reste dans un type de sondage qui intéressera plus l’industrie que la cinéphilie. La manière dont les questions semblent tournées et les préférences exprimées en genre dénotent, en tout cas, des critères de choix formatés par des attentes liées à des catégories de genres bien établies et ne mettent pas en avant des recherches de surprises, d’inattendu. La comédie est le genre qui fait l’unanimité. Posons nous la question : si c’est le premier choix le plus répandu, compte tenu du genre de comédies à l’affiche dans les salles, du genre de comédies le plus mis en avant par le marché (et l’on verra que cela reste la source d’information majeure), on peut raisonnablement se poser la question : est-ce cela aimer le cinéma ? La manière de se positionner par des genres est aussi une manière de se positionner par rapport à un type de narrativité, de scénario, le storytelling conventionnel prédomine. Ce que conforte le premier critère déterminant le choix : « c’est surtout le sujet du film qui l’emporte ». Ce n’est pas forcément idiot, encore faut-il voir où est puisée majoritairement cette information. L’information grand public sur le cinéma schématise les sujets pour en faire des arguments de vente, de séduction (et la presse spécialisée francophone belge est absente ou ne pèse pas lourd). L’article précise que « nombre des personnes interrogées soulignent l’importance de la bande-annonce ainsi que les affiches de films comme déclencheur du choix final ». Cela concerne en fait 21% des sondés. Ce qui signifie que l’emprise de la publicité occupe une place importante dans le choix des films que le public décide d’aller voir. Autrement dit, entre l’industrie et le public, l’existence agissante d’appareils critiques et éducatifs se résume à peu de choses. Un peu plus loin, on apprend (ce n’est pas une surprise) qu’il est très rare d’aller au cinéma pour se retrouver seul face à un écran (pourtant, quand on aime le cinéma, ne devrait pas représenter une horreur, pas plus que de lire seul, bien concentré), mais que « choisir un film à voir » (voir et non regarder) s’inscrit bien davantage dans un programme complet de sortie : boire des verres, aller au restaurant, entre amis, en famille… Le cinéma se consomme en package de loisir. Mais pas trop souvent cependant (8 fois par an en moyenne). Enseignement qui sera très profitable aux industries de l’image. Finalement, le francophone aime-t-il le cinéma ? Peut-être que cette enquête cherchait surtout à sonder les modes de consommation plus que le réel amour du cinéma ? En tout cas, une pratique volontariste du cinéma dit d’auteur, dans des salles « normales » sans pop corn, ne transparaît dans ces pratiques telles qu’on les approche par ce genre de questionnaire. Globalement, on peut en déduire que les grands médias traditionnels (information-promotion) et la publicité restent les prescripteurs essentiels. Les pratiques collaboratives, les réseaux sociaux où échanger des goûts et des coups de cœur, ne semblent pas encore faire remonter sur la place publique, à savoir via ce genre de sondage un peu débile, une réalité significativement autre, une pratique visible, économiquement importante, de réel « amour du cinéma ». (PH) – L’enquête Crioc

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s