Carte de voeux, 2010

Ces chambres à air, roulées sur elles-mêmes, maintenues serrées par un élastique de couleur, qui permettent de réparer, de repartir, de ne pas poireauter sur l’accotement en maudissant le monde entier, symbolisent le porte-bonheur. Après chaque réparation, c’est un nouveau départ! Bricolant une carte de voeux, en triple vitesse comme chaque année, j’ai opéré une multiplication de ce porte-bonheur en image et le partager. Pour changer d’air, faut de la chance, et pour l’attirer, un bon porte-bonheur, ça peut aider. Il manque plus que la pompe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s