La Médiathèque et les Best of

Longtemps – souvent – le conseil en médiathèque s’est fait à la demande, les prises de positions s’effectuaient au fil de relations se singularisant progressivement ou dans des prises de paroles officielles (discours, publications, conférences de presse) ; l’engagement sur des valeurs s’affichait implicitement sur des dispositions ou des attitudes (rangement, classement, position d’attente). Le cas de figure où l’équipe d’une médiathèque se rassemble sur un choix, sort du dispositif public-comptoir-médiathècaures, pour s’avancer vers les usagers, leur présenter leur sélection, s’exposer dans une offre personnalisée, était plutôt rare, voire improbable. (Il y a bien dix ans, Alberto Velho Nogueira et moi-même, avions lancé l’idée de tables de présentations verbales, régulières, dans toutes les médiathèques : au moins une fois par semaine, un médiathécaire prenait place à une table, avec une sélection de CD et DVD et, équipé d’un micro et d’une sono, en faisait une explication sommaire, émotionnelle et critique. Prenait place à la table qui veut, pour écouter, poser des questions, réagir. Chacun pouvait à distance capter des informations, observer que la médiathèque s’engageait dans de nouveaux comportements. L’institution prenait et offrait la parole autrement…) C’est à un exercice de ce genre, sous forme de rendez-vous convivial, que se livrait l’équipe de la médiathèque de Bruxelles-centre, le vendredi 18 décembre. Au-delà de l’intérêt d’une démarche faisant évoluer positivement le profil d’une médiathèque, il s’agissait surtout d’incarner ce rituel des « best of » de fin d’année. L’incarnation s’opère par la préparation d’abord, le travail de trier, mettre en commun, de constituer en quelque sorte une sélection dans laquelle un collectif se reconnaît dans sa diversité et sa cohésion. Ensuite, surtout, ça prend corps dans la manière de présenter la chose : pas uniquement une liste à distribuer, mais une réelle confrontation devant des vrais gens, dire, faire entendre, montrer, en live. Assumer. C’était une première fois, difficile d’ignorer un certain stress, mais l’organisation choisie et le type d’assistance, favorisait un accueil bon enfant, pas complaisant mais capable d’indulgence. C’était pas guindé, pas prétentieux, c’était vrai. Après un mot d’accueil du responsable présentant le déroulé de la soirée, la salle se trouvait plongée dans la pénombre à écouter un montage sonore réalisé par Geoffrey Briquet. Une écoute nue sans image, sans déluge de décibels pour-captiver-plus-vite-et-plus-facilement. Chacun pouvait se retrouver seul avec ses oreilles face à ce que signifie l’examen d’un best of établi par « l’autre » : forcément écouter, sans gadgets pour distraire, « agrémenter l’écoute », quelque chose de peu ou pas connu. Audacieux et poignant même si le contenu se révélait très simple et accessible dans sa sensibilité et la manière presque indistincte dont on passait d’un extrait à l’autre, pourtant chacun très différent, à l’identité trompeuse. Un magnifique jingle plein de sens, partant d’un bruitage cardiaque, une transcription pour violoncelle des Vêpres de Rachmaninov, la voix de Podalydès, un échantillon narratif du dernier CD de Carl, le chant mélangé de Fred Viola, un échantillon de hip-hop très créatif (Filastine), la chanteuse scandinave de The Knife pour l’aspect spectral (près en fait depuis le violoncelle vespéral) et enfin l’explosion festive inattendue-bien-amenée, et improbable : des chansons populaires portugaises des années 60-70 de Bombay… Ensuite, Brigitte Segers et Eddy Maes ont commenté quelques extraits de films présents dans le « Best of 2009 » : pour la première, mise en exergue d’une approche intelligente de la question de l’émigration et de l’interculturalité ainsi qu’une touche d’humour sur la manière de faire face au désespoir, via l’exemple du héros de « Looking for Eric » ; pour le second ce sera une plongée dans les grands gouffres, par le biais d’un manga époustouflant mettant en scène la théorie des mondes parallèles et par le geste poétique, à couper le souffle, de cet aventurier funambule, réalisant ces exploits de manière sauvage, entre les tours de Notre-Dame ou dans l’abîme séparant les deux toits des Twin Towers, surgissant sur son fil et jetant à la face d’un monde de plus en plus dur l’image incroyable d’une légèreté et d’une grâce inaltérables, toujours là, quelque part. Magique et frissonnant. Après une interruption où chacun était amené à faire la cueillette dans les innombrables bacs de la Médiathèque pour y ramasser des morceaux de son best of personnel, Brigitte Mollenkamp chauffait la salle en présentant sous forme de Quiz inclassable des extraits sonores du hit-parade 2009 de toute l’équipe. Et là aussi, sous les apparences de la saine rigolade, ce qui sortait du lot, était une manière de se confronter à un best of pas comme les autres, où l’on se ramasse des choses inattendues, que l’on n’a pas l’habitude d’écouter, dont on ne parle pas beaucoup dans les médias. Parfois des trucs assez spéciaux et qui, présentés ainsi, sortent vraiment du lot, peuvent s’apprécier réellement pour la perle de sensibilité non calibrée qu’ils renferment dans leur obscurité médiatique. Exemple avec ce solo de scie musicale. Même magie que pour le funambule… L’heure, la neige, la peur des galères SNCB m’ont fait manquer la fin de la fête, peut-être la meilleure partie !? Un exercice en tout cas à travailler, répéter, varier, indispensable. (PH) – Le Best Of sera publié sur le blog de la médiathèque de Bruxelles centre

Advertisements

Une réponse à “La Médiathèque et les Best of

  1. Pingback: - RDV Best Of 2009 : photos d’ambiances… et la suite ! « La média de Bruxelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s