César Dany

Nous avons été matraqués de ch’tis durant l’année. Les médias ont couvert à l’envi ce gentil téléfilm pour grand écran, en refusant probablement de consacrer de la place à d’autres films et d’autres réalisateurs plus innovants, plus risqués et, alors qu’on pouvait s’estimer quitte, patatras, revoilà biloute, gros titres et pleines pages. Tout ça pour nous dire « qu’il va bouder la cérémonie », mais en fait, cela est-il important !? Vexé de n’être pas mieux nominé aux Césars, pas reconnu par ses pairs à ses justes mérites. (Mais peut-être est-ce finalement un gag, il veut nous faire rire probablement, c’est une feinte dont le comique se révélera lors de la cérémonie elle-même? Parce que d’une part, en faisant le (faux) modeste, il aime insister lourdement sur le fait que faire rire et écrire une comédie, il n’y a rien de plus difficile et d’autre part, il est bien nominé pour ça, pour le « meilleur scénario original », ce qui est un comble soi dit en passant, étant donné que le scénario n’est qu’une habile exploitation de vieux schémas…) . Mais voilà, il a quand même fait « 20,4 millions d’entrées en France » et ça donne beaucoup de droits dans nos nouvelles télécraties… Bon, imaginons l’idéal : les Césars seraient là pour récompenser réellement des réalisateurs, des auteurs, du vrai cinéma. On pourrait dire à Dany Boon : la qualité cinématographique ne se calcule pas au nombre d’entrées. Sinon, plus besoin d’avoir un jury, le box-office fait office de juge, c’est simple. Mais ce n’est pas si facile, ce genre de récompense ayant fait tellement de compromissions entre défendre le cinéma et soutenir l’industrie que, finalement, pourquoi pas les ch’tis dira-t-on !? C’est de manière générale que les critères de jugement basés sur les résultats économiques supplantent un exercice plus « noble » du jugement et brouillent les pistes. On peut lire ainsi un peu partout (ici c’est dans Le Soir) : « … héros national pour avoir boosté le cinéma français en 2008 en l’amenant à 45,7% de parts de marché ». Est-ce réellement un bienfait pour le cinéma français, va-t-il se renouveler, surprendre, oser, créer grâce à ce succès économique ? C’est très bien que ce genre de délassement existe mais ne faut-il pas remettre César Dany à sa place, de temps en temps, en exprimant autre chose qu’une servilité devant les chiffres du succès commercial ? Est-ce en multipliant des pages sur ce genre d’incidents mineurs que la presse va relever le débat, « monter en gamme » comme disait Marcel Gauchet, soutenir la culture, un projet culturel qui peut lui assurer la « reproduction » d’un lectorat autonome dans l’avenir ? – Alors, place au débat de fond: faut-il un César dédié à la comédie? Mais pourquoi pas alors un César par genre, y compris le César « nouvelle vaague », sans oublier le César pour le film au budget communication le plus élevé, le César pour la meilleure campagne de pub cinématographique, le César pour le film réalisant le plus d’entrées (décerné par l’industrie reconnaissante)… (PH)

boon

Advertisements

Une réponse à “César Dany

  1. D’autant qu’il est totalement absurde que Dany Boon veuille être récompensé par un César. Il a eu l’argent du beurre, son film est assez médiocre et fait regretter Gérard Oury, pourquoi veut-il aujourd’hui être admiré par la profession ?
    C’est ridicule. C’est capricieux. C’est un camouflet pour 20 millions de français ! dit-il en boudant.
    Pauvre Dany Boon qui a réussi pourtant à être con, pleurnichard et milliardaire…

    Dans dix ans, des enfants regarderont « La grande vadrouille » avec leurs copains mais zapperont quand apparaîtra Dany Boon !
    Beaucoup de bruit pour rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s