Neige. Restes d’un dimanche blanc.

La grisaille terne de ce WE-ci fait contraste avec les surprises du précédent. Il subsiste, en bordure des champs, dans les fossés exposés nord, des ourlets de neige. Le blanc fait toujours événement. D’abord ça transforme tout, ensuite c’est éphémère. Manie un peu gnangnan, je m’obstine à photographier les dernières fleurs du jardin prise dans les cristaux. Même chose pour les tétragones (sorte d’épinard) recouverts de blanc, allez, fini le stoemp au tétragone du jardin. La météo d’exception rassemble dehors les grands « gamins » du quartier dans une bataille de boules longue et bien rangée. Cris, courses et bousculades étouffées dans la neige, balles perdues contre les vitres. Souvenirs. En soirée, après de brèves lueurs roses, le vent se lève, brouillard, rafales de neiges semi-fondante, le temps idéal pour cuisiner un faisan à la brabançonne (avec chicons). Justement, hier, en traversant un village, aperçu brièvement des chasseurs dans un garage en train de se partager du gibier à plumes. La dernière fois que j’avais cuisiné ce plat, des amis étaient invités et j’avais merdé: au lieu du fond de volaille congelé, pour déglacer la casserole de cuisson, j’avais pris le fumet de poisson… La réussite tient pourtant à la manière dont le jus de cuisson des chicons et celui des faisans se mélangent avec le fond de volaille, avant d’être montée au beurre, pour venir arroser légumes et viande découpée dans le même plat…

neigeneige2neige3neige4faisan

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s