Aux origines du silence, chaos bruital

Original Silence, « The Second Original Silence »

silence

Dans le domaine du rock, on appelle ça un « super groupe » (rassemblement improbable de grosses pointures) et, dans le jazz, simplement de bons musiciens qui se réunissent pour jouer ensemble, improviser, expérimenter… C’est donc entre les deux, certains des musiciens venant plutôt du rock, mais d’un rock déjà bien hétérogène, flirtant souvent avec les esthétiques post-rock (Thurston Moore, Terrie Ex, Jim O’Rourke) et d’autres plutôt dynamiteurs modernes du jazz dotés d’une bonne culture sonique rock (Mats Gustaffsson, Paal Nilssen-Love, Massimo Pupillo)… Il y a une petite touche discrète « hommage à Steve Lacy » : « Titles created and inspired by STEVE LACY (1934-2004)… ». Argument Left Hanging – Rubber Cement – A Sweeping Parade of Optimism – Blood Streak – High Trees & A Few Birds – The Doll’s Reflection – Crepuscular Refractions – Mystery Eye. Comme quoi « hommage » ne rime pas forcément avec célébration confite dans le respect. Le propos n’est pas ici de sublimer une essence éternelle de Lacy, mais de s’inspirer de son imaginaire, des narrations qu’il construisait dans sa musique et de rappeler l’innovation nerveuse et les aspects positivement dérangeants que pouvait avoir sa musique. L’attachement que chacun des membres d’Original Silence a cultivé avec la musique de Lacy est une force éblouissante qui les pousse à sortir leurs tripes. (Personnellement, dans mon parcours d’auditeur, la rencontre avec Lacy -un album solo- a été aussi une première violente révélation que la musique servait à sortir de soi, condition pour imaginer d’autres manières de se raconter et d’entendre le monde se raconter).  La similitude se situe sur la complexité des codes narratifs, travail sur les intensités, sur les réseaux sonores, les explosions, les résonances, la dispersion des ondes, la simultanéité de directions opposées, divergentes, les matériaux hétéroclites constitués de sons très denses et purs, pris isolément… Pour le reste, il y a du spectaculaire, quand la machine s’emballe et décide de cogner, à l’unisson, dégoisant tout sur son passage, boule de feu de guitares, basse, batterie. Cavalcade exaltante. Original Silence, c’est un peu le monde à l’envers : au centre du silence il y a le bruit, en geysers d’énergies incontrôlables (et que la musique restitue selon un certain ordre). Dans une période où la violence sonore des musiques, s’agissant des formes et de la puissance d’émission, est bien souvent timorée, vendue sous cellophane, galvaudée, Original Silence libère quelque chose d’authentique, on se retrouve face à des sons indisciplinés, bruyant, gueulant, capables de perdre toute retenue. Ce n’est plus si courant, c’est même une véhémence que certains considèrent comme « datant,», liée à une histoire passée, plus en phase avec notre époque. Et pourtant. Le pire que l’on puisse faire, avec cette musique, est d’en rester aux côtés apparents de déflagration déchaînée, la limiter aux aspects spectaculaires de son énergie, de sa virtuosité violente et radicale. C’est un chaos qui déferle, mais la musique, ce que font les musiciens consiste à lui imprimer en permanence des organisations, mobiles, fluides, rapides, parfois tous les intervenants travaillent à la même construction, parfois chacun forme ses propres modules qui se connectent librement aux autres. L’ensemble est très diversifié, différencié, complexe et, donc, finalement, raffiné, non-violent, jamais asséné à sens unique, l’écoute peut à tout instant s’échapper, s’engager dans diverses possibilités d’interprétation. (Les savoir-faire engagés sont énormes, le batteur confirme sa frappe exceptionnelle, le bassiste fabuleux, le saxophoniste toujours aussi galvanisé-galvanisant… la manière de faire bouger les lignes entre rock et jazz est stimulante).

silence2silence3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s