Bons vivants en sursis!

Roy Andersson, « Nous les vivants »,  VN0184,  Festival de Cannes 2007, Un certain regard.

 

Un chassé-croisé de petites scènes. Petites perles grises dans le quotidien. Elles pourraient rouler et disparaître, se noyer dans la grisaille, mais Roy Andersson les saisit, juste avant leur évanouissement, et les pousse en avant, les fait reluire. Ainsi examinés à la loupe, ces fragments du quotidien se révèlent pas du tout ordinaires. C’est avant tout l’exercice d’un regard pour repérer les petits tressaillements de vie sous la couche de gris. Tout semble sans vitamine, les peaux comme les infrastructures urbaines. Où commence la peau et où le ciment? Anémie (qui évoque la teinte blafarde, cireuse, de la sous-alimentation de certains alcooliques). Chaque petit tableau est construit selon une sorte de burlesque neurasthénique. Un (dés)équilibre ambigu : soit une désespérance avec une mince lueur d’espoir. Soit une faible lueur d’espoir que gagne progressivement l’ombre du désespoir. Pourtant, ça vit, ça s’agite, ça poursuit ses activités. Ca avance, « la vie continue » son puzzle. Entre certains tableaux, il y a des effets de vases communicants, ou de réactions en chaînes (les larmes qui apparaissent ici, chez l’institutrice, rejaillissent plus tard chez le marchand de tapis).  Dans cette succession de tranches de vie se glissent trois scènes de rêves/cauchemars. Après coup, on se dit qu’il y a peu de différences. La mécanique est la même. La tristesse routinière du réel est tellement puissante qu’elle devient onirique, magique. Cette dispersion de petits bouts de destins, à certains moments convergent, par exemple, pour regarder le ciel, s’échapper vers les nuages. S’imaginer s’échapper. La narration est séduisante, ce qui n’exclut pas des moments faibles. Roy Andersson est suédois, on le compare à Tati,  comparaison justifié (la dynamique surtout visuelle, l’action dans les détails, une imagination des situations et des objets). Il a déjà une belle filmographie

 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s