Les terrils chantent à nouveau!

 

 

 

 

 

 

 

C’est une toute bonne nouvelle, cette émergence de Les Terrils. Comme des icebergs qui dérivent sur l’océan de nos bêtises, de notre planète malade de la connerie des hommes, des signes grinçants avant-coureurs de la grande dégelée qui nous attend. Les Terrils creusent allègrement dans les névroses courantes, construisent des galeries caustiques dans les dérives de la société de plus en plus marchande, gérée comme un grand magasin. Ils en extraient du charbon de première qualité, brillant, bien dur et noir, qu’ils accumulent en petits terrils fumant comme les entrailles chaudes du monde déboussolés, autant de chansons costaudes, inspirées. Les Terrils ravagent le racisme ordinaire, la manière sournoise dont le « tout sécuritaire » ronge l’âme. La dictature absurde du GSM. Les compromissions avec le capital qui délocalise et exploite la main d’oeuvre non protégée syndicalement (IKEA). Les Terrils fustigent le séparatisme belge et l’aveuglement face au réchauffement.Le refus de voir et d’entendre ne sont plus autorisés: Les Terrils se dressent devant nous, il vaut mieux chanter avec eux!! C’est une voix qui manquait cruellement à la chanson francophone et au rock belges. Un groupe qui a le cran de sortir des créneaux (sons et paroles) qui cartonnent (ou cherchent à cartonner en courant après des standards mondialisés), où tout se ressemble et évite, finalement, de regarder le réel en face. Le cran d’écrire des paroles sur l’actualité, notre quotidien, ce qui nous touche, ce qui se passe, ce qui se trame autour de nous, ce qui agit sur nous, ce qui nous fait et nous fabrique. Ca a l’air si simple et pourtant, ça n’existait quasiment plus avant que ne repousse Les Terrils comme le retour d’un remords, une nouvelle conscience qui pousse…Une musique impeccable, genre rock-blues-country péquenot, bien balancé, d’apparence cradingue et rauque, mais fignolée, peaufinée, maîtrisée. Au poil. Une voix qui ne ressemble à aucune autre. C’est pas le retour de la chanson engagée à l’ancienne, même si on pourrait évoquer un mixte de François Béranger, Bobby Lapointe, David McNeil … C’est nouveau, ce sont Les Terrils, une chanson enfin qui active une vraie mémoire. A écouter d’urgence, à propager autour de vous. Courez les voir en concert, acheter leur CD via leur site myspace.

Publicités

Une réponse à “Les terrils chantent à nouveau!

  1. en concert le vendredi 7 novembre 2008 au [Schip], rue des mariniers à Molenbeek en première partie de… Chocolat Billy !!!
    [cf. un autre sujet sur ce blog, début juillet]

    j’en connais un qui doit être aux anges…!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s