Expo/Galerie: Toxador et Poincheval

Laurent Tixador & Abraham Poincheval, Galerie In Situ, 15 mai – 14 juin

Un point de contact avec une étrange expérience entre archéologie, anthropologie de l’absurde et art contemporain.

Les deux compères se sont lancés dans l’art en reliant à pied et en ligne droite Nantes et Metz : un petit bouquin raconte le périple, les obstacles, les solutions apportées… Ils ont testé des situations de survie sur l’île du Frioul au large de Marseille, en haut d’un gratte-ciel en Corée. Ils se sont fait enfermés trois semaines en cachot séparés, se parler mais jamais se voir, transcrire le dire. Les murs graffités de cette prison sont exposés dans la galerie. En Espagne, ils ont passé trois semaines enterrés, creusant des galeries, un mètre par jour : on peut contempler l’artisanat modeste de cette vie sous terre : des sculptures dans les manches de pioche, des bouts d’os transformés en personnage, le tout travaillé au couteau… (Infos d’après article dans Le Monde)

Dans la galerie In situ, ils ont expérimenté une autre sorte d’enfermement douloureux : une nuit en slip dans une tente animée par un vivarium de moustiques. Il reste  voir les couches sommaires agitées, des traces de pieds et de mains sur le mur blanc, des moustiques écrasés.

L’espace mental artistique comme moteur pour interroger le quotidien, les barrières, les frontières, les possibles, les peurs, comme style de vie contre le somnambulisme.www.insituparis.fr

La cage aux moustiques

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s