« I Don’t Want to Sleep Alone »

Cinéma (DVD)

 

« I don’t want to sleep alone », Tsai Ming-Liang, VI0119

Un film saisissant de lenteur, même pas, de fixité ! On dit qu’en tournant en Malaisie, son pays d’origine, il introduit une dimension « sociale » absente de réalisations antérieures. Ce souci social est peut-être dans cette fixité. Une façon, sans pathos, de donner de l’importance aux indicateurs de l’extrême abandon de cette société asiatique urbaine. De rendre le côté hermétique de cette pauvreté, comme un mur contre lequel on se fracasse. Une réalité hermétique de par son dénuement radical  et ses matières mortes qui se substitue à un environnement normal avec lequel il est possible d’interagir harmonieusement, de se construire. Ici, rien ne se construit : ni au propre ni au figuré. La photo, superbe, esthétique, ne désamorce pas la charge de ces ruines sans avenir.

 A l’intérieur de ce cadre fixe, Tsai Ming-Ling construit une fable comme il les aime (déviante). Un pauvre parmi les pauvres tombe dans l’arnaque d’une bande sans scrupule qu soutire les rares pièces qui traînent au fond des poches des damnés de la grande ville, en leur promettant de multiplier l’argent grâce à une loterie. Il se rebiffe, se fait tabasser, est recueilli et soigné dans un squat. Objet de tous les soins d’un de ces misérables qui n’a rien, il devient précieux, désirable, convoité. Il est strictement silencieux. Il gravite autour d’un bar pouilleux dont la servante soigne le fils lourdement handicapé de la patronne, un corps strictement mutique, sans mouvement ni expression. Le désir, curieusement, rayonne à partir de ces corps « privés de » (de tout ce que vous pouvez imaginer). Tsai Ming-LIang explore les marges d’une sexualité « malade ». Coûte que coûte, même dans le corps rigide, atrophié de sa sensibilité, il faut que transite le fluide du désir. Mais avant tout, le plus convoité est le sommeil partagé, d’autant plus réparateur qu’il réunira des corps attirés les uns par les autres… 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s